Programme de la 3ème édition

Du 25 au 30 avril 2016


Affiche de la 3eme edition


Lundi 25 Avril : « Comment les citoyens peuvent décider du bien commun ? »

Portrait de Jacques TestartJacques Testart est un biologiste français, qui a travaillé sur la procréation naturelle et artificielle chez l’animal et chez l’homme, d’abord à l’INRA, puis à l’INSERM. Il est aussi un citoyen engagé, et a écrit plusieurs ouvrages de vulgarisation et de réflexion ainsi que de nombreux articles dans la presse où il expose ses prises de positions scientifiques et éthiques. Il se définit lui-même comme un critique de science, expliquant que « comme le critique d’art ou le critique littéraire, le critique de science, qui n’est absolument pas un ennemi des sciences, s’autorise à porter des jugements plutôt qu’applaudir religieusement toutes les productions de laboratoire ».

Dans son dernier livre, L’Humanitude au pouvoir, Jacques Testart décrit comment de simples citoyens, placés dans un cadre propice à la réflexion et à la discussion constructive, et bien informés, se montrent parfaitement capables de prendre des décisions conformes à l’intérêt général. C’est sur ce thème, les “conventions de citoyens”, que portera son exposé.

Les participants seront ensuite encouragés à entamer des discussions en petits groupes, après quoi les groupes pourront poser des questions.


Mardi 26 avril: « Atelier de co-écriture de la constitution »

image04

Si vous deviez réécrire une nouvelle constitution, qu’écririez-vous?” Que vous soyez curieux, sceptique ou habitué, l’exercice est ouvert à tous et se veut le plus convivial possible. Cet atelier est avant tout un atelier d’écriture. Il sera animé par des organisateurs de la Semaine de la Démocratie.

Nous vous proposons un format court (1h30 environ) pour laisser du temps à l’échange informel ensuite.


Mercredi 27 avril: « La psychologie de l’être humain face aux pouvoirs politiques et économiques »

  • Conférence/débat avec Thierry BRUGVIN,  docteur en sociologie.
  • Heure : 20h00
  • Lieu : Salon Belvédère, le Corum
    Esplanade Charles-de-Gaulle, 34000 Montpellier

image02Thierry Brugvin  est docteur en sociologie, diplômé d’une maîtrise de psychologie, psychothérapeute et enseignant en psychosociologie à l’université.Il nous off rira une analyse pluridisciplinaire de la psychosociologie de l’être humain face aux pouvoirs politiques et économiques. Son intervention nous fera de prendre conscience de nos vulnérabilités face nos comportements automatiques et à la puissance de l’ingénierie sociale à l’oeuvre dans notre société et nous aidera ainsi à mieux apprendre à leur résister.


Vendredi 29 avril: « La municipalité collégiale de Saillans (Drôme) »

  • Conférence/débat avec Tristan RECHID, habitant de la commune de Saillans.
  • Heure : 19h00
  • Lieu : Association La Gerbe
    19 rue Chaptal, 34000 Montpellier

rechidA Saillans, dans la Drôme, une liste collégiale a remporté les municipales en mars 2014. Les habitants ont entièrement repensé le fonctionnement de la mairie, en s’appuyant sur des méthodes d’animation issues de l’éducation populaire. Depuis plus d’un an, le projet municipal se co-construit entre élus et habitants : une petite révolution participative. Tristan Rechid, habitant de Saillans, nous présentera les différentes étapes qui ont amené un petit village drômois vers l’expérimentation d’une démocratie réelle. Son exposé sera suivi d’une séance de questions.

Le message de Tristan Rechid :

« En ces temps obscurs, merci de bien vouloir diffuser largement cette proposition de revitalisation démocratique et citoyenne.

Mon utopie est d’accompagner l’émergence de 36 000 listes participatives dans les 36 000 communes françaises pour les prochaines élections municipales en mars 2020. Comme toute utopie digne de ce nom, je suis conscient qu’elle est inatteignable, mais mon objectif est de contribuer à une vitalité démocratique dans un maximum de communes françaises.

Ce projet est totalement a-politique au sens des partis, il n’est absolument pas partisan. La seule idéologie qui est défendue est celle de la participation citoyenne et le retour à un véritable fonctionnement démocratique dans notre pays. Il s’adresse donc à tous les élus, associations et collectifs de citoyens quelle que soit leur couleur politique.

En résumé, je me propose de sillonner les routes afin de témoigner sur l’aventure Saillansonne et de former des citoyens à notre approche participative. »


Samedi 30 avril : « Comment vous mettre en route vers une dynamique participative dans votre ville ? »

  • Atelier avec Tristan RECHID, habitant de la commune de Saillans.
  • Heure : de 10h00 à 15h00
  • Lieu : Le Faubourg
    15 Rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier

rechidTristan Rechid, habitant de Saillans, petit village de la Drôme où une liste collégiale a remporté les municipales en mars 2014, animera un atelier en petit comité pour interroger votre contexte local et envisager comment vous mettre en route vers une dynamique participative dans votre ville, village ou quartier.

 

Programme de la journée

  • 10h à 12h : Atelier, première partie
  • 12h à 13h : Déjeuner à partager
  • 13h à 15h : Atelier, suite

La salle étant relativement petite, vous pouvez réserver pour être sûr d’avoir une place:  semainedelademocratie@gmail.com

Le message de Tristan Rechid :

« En ces temps obscurs, merci de bien vouloir diffuser largement cette proposition de revitalisation démocratique et citoyenne.

Mon utopie est d’accompagner l’émergence de 36 000 listes participatives dans les 36 000 communes françaises pour les prochaines élections municipales en mars 2020. Comme toute utopie digne de ce nom, je suis conscient qu’elle est inatteignable, mais mon objectif est de contribuer à une vitalité démocratique dans un maximum de communes françaises.

Ce projet est totalement a-politique au sens des partis, il n’est absolument pas partisan. La seule idéologie qui est défendue est celle de la participation citoyenne et le retour à un véritable fonctionnement démocratique dans notre pays. Il s’adresse donc à tous les élus, associations et collectifs de citoyens quelle que soit leur couleur politique.

En résumé, je me propose de sillonner les routes afin de témoigner sur l’aventure Saillansonne et de former des citoyens à notre approche participative. »