Fin de la semaine

Bonjour,

Et voilà, la semaine de la démocratie, c’est fini pour cette édition 🙂

Une semaine riche en échanges et réflexion !
Merci à toutes et à tous d’être venus, de nous avoir soutenu d’une manière ou d’une autre, d’avoir partagé des réflexions, …

Mais nous ne stoppons pas toute activité pour autant !
À venir prochainement sur le site : publication du bilan budgétaire de la semaine, bilan du collectif organisateur, publication des vidéos des conférences, …

A très vite !

DSCN9139

Projection du film « j’ai pas voté » et débat avec le réalisateur.

Pour clôturer cette semaine de la démocratie, nous nous retrouvons pour la projection du film « J’ai pas voté ».  Nous avons le plaisir d’accueillir Morgan Zahnd, le réalisateur.

Lieu : Centre social CAF « l’Ile aux familles », 410 av Barcelone, 34080 MONTPELLIER. Arrêt de tram ligne 1 « Halles de la Paillade » ou « Mosson »

Heure : 17h-19h, Dimanche 15 Février.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=qJr9wwteO_w

Atelier constituant Samedi 14 Février

Pour cet avant-dernier événement de la Semaine de la Démocratie, les citoyens seront à lhonneur puisqu’ils expérimenteront eux-même la démocratie au cours d’un atelier constituant. Celui-ci sera encadré par Jérôme Bardet, rapprocheur d’initiatives citoyennes sur Montpellier et sa région, et par les autres membres du collectif.

Cet événement est gratuit et ouvert à tous.

 

Lieu : Salle SC 1.01, UM2 campus Triolet, place Eugène Bataillon. (Changement de salle suite à un problème. Lieu effectif : Club House du Tennis Club, rue de la Jalade).

Heure : 14h, Samedi 14 Février.
Résumé :
  Cet atelier commencera par une présentation du projet constituant, c’est-à-dire celui de remettre le citoyen au centre des problématiques politiques, en le plaçant dans la position d’acteur. Dans cette présentation générale seront notamment abordées la méthode et l’utilité de la mise en place d’une commission constituante. Puis les modalités seront débattues collectivement pour créer l’atelier proprement dit. Nous nous séparerons sans doute ensuite en un certain nombre de petits groupes qui tenteront de rédiger des articles constitutionnels, soit en lien avec les méthodes de désignation de la constituante, soit avec d’autres problématiques, selon les désirs de chacun. En fin d’atelier nous ferons une mise en commun des textes rédigés afin de susciter une réflexion sur la façon dont s’élabore la Constitution. Bien sûr il ne s’agit pas du synopsis exact de l’atelier car il s’agira de mettre en avant le projet d’un cerveau collectif et non du présentateur ou d’un chef de projet.

Conférence-débat « la Démocratie au travail » Vendredi 13 Février

Conférence/débat avec des ouvriers de l’ancien Fralib, Alain Alphon-layre – responsable des questions de conditions et santé au travail, et Roger Montcharmon – inspecteur du travail

Heure : 18h

Lieu : Université Montpellier campus Triolet, Amphi 6.01 (bât 6)
Place Eugène Bataillon, 34090 Montpellier
Tram 1 – Arrêt UNIVERSITÉS DES SCIENCES ET DES LETTRES

Description : Comment penser une gestion plus démocratique de notre société sans parler de l’organisation du travail ?
La question n’est pas anodine. De nos jours, on parle de plus en plus de « management participatif » ou de « management horizontal » en entreprise, mais est-ce réellement une nouvelle démocratie dans le monde du travail ? Comment s’applique concrètement ce modèle de direction dans les entreprises ?

Un autre mouvement grandi en ce moment dans l’économie dite « sociale et solidaire », l’ESS. Ce mouvement c’est celui des SCOP : Sociétés Coopératives et Participatives. Ces entreprises sont dirigées par leurs salariés eux-mêmes. Sous certaines formes, les clients sont également impliqués dans le Comité d’Administration.
Comment est organisé le travail dans ces nouvelles entreprises ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de ce modèle de production ?
Ce sont toutes ces questions auxquelles nous tenterons de répondre, en présentant les différents points de vue des intervenants présents, et ceux du public.

« De l’Éducation à la démocratie. Le débat scientifique en classe, un outil au service du savoir et de la citoyenneté »

4e évènement de la Semaine de la Démocratie !

Conférence-expérimentale :  avec Marc Legrand, enseignant-chercheur en mathématiques et didactique des mathématiques.

Lieu : Maison des Étudiants (bât 34), Université Montpellier campus Triolet,
Place Eugène Bataillon, 34090 Montpellier
Tram 1 – Arrêt UNIVERSITÉS DES SCIENCES ET DES LETTRES

Heure : 19h-21h

Description : Au cours de cette conférence nous tenterons de décrire brièvement ce que peut être un authentique  «  débat  scientifique  »  dans  une  classe  de  collège,  de  lycée  ou  un  amphi  de l’université, c’est-à-dire le débat d’un groupe de personnes qui, lorsqu’elles sont placées face à une réalité problématique, se mettent à élaborer de façon coopérative et contradictoire des énoncés généraux qui décrivent de la façon la plus pertinente, objective et vraisemblable possible ce que leur semble être cette réalité.
Nous expérimenterons sur nous-mêmes, groupe des participants, ce type de débat.
Il s’agit là de nous interroger sur le bien-fondé d’un changement aussi radical de paradigme d’enseignement qui cherche à restituer à l’école un de ses rôles fondamentaux : faire en sorte que la culture commune que l’école confère à tous les niveaux d’étude soit celle de l’honnête homme, c’est-à-dire développe chez tout citoyen la capacité intellectuelle de réfléchir à ce qui est « bon pour lui » tout en considérant qu’il n’est pas seul au monde et que, par suite, ses exigences légitimes « d’être et d’avoir » ne respectent pas forcément les exigences tout aussi légitimes « d’être et d’avoir » d’autres humains.
Si une telle éducation par l’étude se développait, cela pourrait alors faire émerger un peu partout une masse critique de citoyens du monde des humains capables de participer à un débat démocratique qui ne tende pas à ramener l’intérêt général à ce qui reste une fois que chacun a fait prévaloir tous ses besoins particuliers. Il s’agit donc que l’éducation permette à la République de ne pas être, comme certaines pratiques démocratiques tendent à la réduire, le plus petit dénominateur commun de l’ensemble des égocentrismes individuels.

« G1000 belge : le sommet des citoyens, une expérience possible à Montpellier ? » Mercredi 11 février

3e évènement de la Semaine de la Démocratie !

Conférence-débat :  avec Vincent Jacquet, coordinateur du G1000, chercheur en sciences politiques.

Lieu : Centre social CAF « l’Ile aux familles », 410 av Barcelone, 34080 MONTPELLIER. Arrêt de tram ligne 1 « Halles de la Paillade » ou « Mosson »

Heure : 20h-22h

Description : Le G1000 est un sommet organisé par des citoyens qui s’est déroulé à Bruxelles : 1000 personnes choisies au hasard ont été invitées à délibérer sur les grandes questions qui les touchent.

Quelles sont les grandes leçons de cette expérience démocratique ?
Et si nous organisions notre G1000 ou notre G100 à Montpellier ?

«Sommes-nous en démocratie ?» Conférence/débat — Mardi 10 Février

2e évènement de la Semaine de la Démocratie !

Conférence/débat :  « Sommes-nous en démocratie ? » avec Francis Dupuis-Déri et Alexandre Viala

Lieu : Amphi 007, bâtiment 2, faculté de droit UM. Rue du Cardinal de Cabrières

Heure : 18h15-20h15

Description : Francis Dupuis-Déri présentera les travaux exposés dans son livre « Démocratie, Histoire politique d’un mot aux États-Unis et en France » (cf. description de l’événement précédent). S’en suivra un échange avec Alexandre Viala, professeur à l’a faculté de droit de l’Université de Montpellier.